Communiqué N° 911

16/04/2018 : Résultats annuels 2017


[version pdf du communiqué]

Résultats annuels 2017 : des résultats qui reflètent la stratégie volontaire de prise de parts de marché

En 2018 :
- Montée en puissance des efforts marketing
- Accélération de la conquête commerciale
- Objectifs confirmés : 50 000 abonnés à fin 2018


Montpellier le 16 avril 2018 - La société Budget Telecom (FR0004172450 – ALBUD) annonce ses résultats annuels audités pour l’exercice 2017. Les résultats de l’exercice ont été concentrés sur le lancement et la conquête de nouveaux abonnés pour l’offre de fourniture d'électricité « Mint Energie ». Au-delà de ce lancement réussi et dépassant les attentes de la société, l’enjeu de l’exercice aura également été d’accompagner la croissance tout en encadrant sa structure de charges opérationnelles.

Le Conseil d’Administration réuni le 15 avril 2018 a arrêté les comptes de l’exercice 2017 clos au 31 décembre 2017.



Forte croissance du parc clients

La Société annonce la réalisation d’un chiffre d’affaires de 9,7 millions d’euros au titre de l’exercice 2017, dont 0,8 M€ de taxes liées à la fourniture d'électricité et reversées pour compte de tiers. Ce chiffre d'affaires est en nette progression de 20% par rapport à 2016 (8,1 M€). Cette progression provient exclusivement de l’activité Mint Energie qui a enregistré l’arrivée de 18 000 nouveaux clients sur les 9 derniers mois de l’exercice 2017.

Sur l’activité Telecom, le repli du chiffre d’affaires à 6,6 M€ (contre 7,9 M€) est conforme aux anticipations du Groupe. Ce recul concerne à la fois le mobile et les activités filaires. Pour rappel, les autres activités Telecom BtoB et BtoC International, activités à faible taux de marge, desquelles Budget Telecom s’est volontairement désengagé ne représentent plus qu’une contribution au chiffre d’affaires très marginale.

Le chiffre d’affaires du pôle Energie s’élève à 3,1 M€ (1) contre 0,4 M€ à fin 2016. Cette progression importante s’explique par le succès de la nouvelle offre Mint Energie lancée en avril 2017. La dynamique d’acquisition clients s’est accélérée au dernier trimestre de l’exercice 2017 avec plus de 10 000 nouveaux abonnés qui ont souscrit à l’offre portant le total des abonnés à 18 000 à fin décembre.

Des résultats qui intègrent la stratégie volontaire de prise de parts de marché

L’évolution de la marge brute qui passe de 39% à 29% à 2,6 M€ (contre 3,2 M€ en 2016) est le reflet logique de la contribution accrue des activités Energie dans le mix-produits. Cette évolution totalement anticipée par la Société s’explique par :
1. un taux de marge structurellement plus bas dans l’Energie que dans l’activité Télécoms. Avec l’accroissement de la base clients, la baisse du taux de marge devrait toutefois être compensée par un revenu par utilisateur (ARPU) beaucoup plus élevé et donc, à terme par une marge brute par utilisateur en valeur supérieure à celle de l’activité téléphonie,
2. des offres promotionnelles ayant participé à l'accélération de l'acquisition de clients au cours du dernier trimestre,
3. un effet saisonnier avec l’acquisition de 10 000 nouveaux clients sur le dernier trimestre 2017 au moment de l’année où le prix de l’électricité achetée auprès des producteurs est la plus chère. Sur un exercice plein, le taux de marge par utilisateur acquis sur cette période devrait logiquement être supérieur et permettre à la société de générer une marge brute supérieure tant en relatif qu’en valeur.

L’Ebitda s’élève quant à lui à 0,25 M€ contre 1,15 M€ en 2016 intégrant la hausse des dépenses marketing destinées à promouvoir la nouvelle offre d’énergie renouvelable de la Société pour 0,5 M€. Pour rappel, elles étaient nulles en 2016 lorsque la Société était focalisée sur le redressement de ses équilibres financiers. Les autres postes de charges opérationnelles ont fait l’objet d’un encadrement strict. Les dépenses de personnel sont ainsi en baisse à 1,0 M€ contre 1,15 M€ démontrant la capacité de la société à absorber la montée en puissance de l’activité et les frais généraux sont eux aussi en repli.

Le résultat net est légèrement négatif à hauteur de 0,32 M€ et est imputable à des éléments non récurrents et non décaissables telles que la dépréciation de certains fichiers clients télécom pour 0,25 M€, l’amortissement du système d’informations…

Une structure financière solide et en nette amélioration

Avec des fonds propres de 2,9 M€ contre 1,5 M€ en 2016, la situation financière de la Société s’est renforcée. La trésorerie nette s’élève à 2,7 M€ contre 0,3 M€ à date comparable. Cette amélioration provient d’une part de la génération de trésorerie qui s’élève en 2017 à 0,8 M€. Avec des revenus perçus avant le paiement de l’électricité achetée auprès des producteurs, le besoin en fonds de roulement de la société est structurellement négatif sur l’activité Energie. La progression de la trésorerie provient d’autre part de l’émission des ORNANE. Le Groupe a émis depuis le 12 mai 2017, 4 M€ d’ORNANE (Obligation remboursable en numéraire et en actions nouvelles et existantes), assorties de bons de souscription d'actions remboursables dans le cadre d’un engagement global maximum de 6 M€. Au 4 janvier 2018, 189 ORNANE ont été converties (soit 211 restantes en circulation). Elles ont donné lieu à la création de 471 301 actions nouvelles (un tableau récapitulatif est disponible sur le site, rubrique "Documents Financiers".

2018 : poursuite de la stratégie de conquête

En 2018, Budget Telecom va intensifier sa politique volontaire d’acquisition engagée au cours du précédent exercice. Les efforts commerciaux en direction des clients potentiels de l’offre Mint Energie seront renforcés avec une enveloppe trois fois supérieure à celle engagée en 2017. Ces efforts seront consacrés à des campagnes ciblées en TV, par voie affichage ou sur le web conformément au savoir-faire historique de la Société en la matière.

Kaled Zourray, Président de Budget Telecom s’exprime sur les perspectives : « Le succès de l’offre ne se dément pas et nous comptons bien accélérer en 2018 car les positions se gagnent maintenant. Nous sommes actuellement sur un trend d’acquisition très satisfaisant puisque sans nouvelle campagne de communication, plus de 2000 clients nous rejoignent mensuellement juste grâce au bouche-à-oreille et ce, avant même, le lancement de nos campagnes en mai prochain. Mint Energie dispose d’une bonne image et d’une notoriété plus étendue nous permettant désormais de viser prioritairement et en direct les particuliers, plus contributifs à la rentabilité même si leur coût d’acquisition est un peu plus élevé. Je suis confiant sur notre capacité à réunir plus de 50 000 clients à fin 2018. »

(1) Le chiffre d’affaires du pôle Energies intègre 0,8 M€ d’impôts et taxes que Budget Telecom collecte légalement pour le compte de tiers. Il est constitué principalement par les taxes CSPE, TCFE (Taxe sur la Consommation Finale d’Electricité) et la CTA. Ces taxes sont facturées au client final mais le redevable est le fournisseur d’énergie. Dès lors, comme pour toute entreprise du secteur, il convient de faire apparaître comptablement ces taxes en chiffre d’affaires et en impôts et taxes.

Prochain rendez-vous
30 juillet 2018 après bourse
Chiffre d’affaires du 1er semestre 2018

Contact :
Actifin communication financière
01 56 88 11 11

Investisseurs : Benjamin Lehari
blehari @ actifin.fr

Presse : Isabelle Dray
Idray @ actifin.fr


Budget Telecom
Coté sur Euronext Growth
ISIN : FR0004172450 – Code mnémonique : ALBUD
www.budget-telecom.com

Pour télécharger ce communiqué de presse au format Adobe PDF : cliquez ici